Que sont les tâches discrètes dans un jeu vidéo ? Grande question pour une réponse somme toute simple.

La partie technique de création d’un jeu vidéo représente une grosse partie de l’investissement, coder demande du temps. Temps d’autant plus grand que le jeu est complexe.

C’est une grosse partie mais il n’en reste pas moins que d’autres tâches du cycle de création sont tout aussi importantes voire plus, et tout aussi chronophages.

Pour la faire courte, lorsque vous pensez être au bout du moins d’un point de vue technique et pensez avoir fait 80% du boulot, sachez qu’il reste 80% du travail à faire.

Les 80% restants sont principalement constitués des tâches discrètes, tâches qui ne sont pas identifiées ou minimisées lorsqu’un projet est à l’étude.

Tout ça pour vous annoncer que la technique est une chose, mais le réglage du gameplay demande aussi énormément de temps tout comme la commercialisation.

Pour ces raisons, lorsque vous commencez à créer vos propres jeux vidéos, fixez-vous un objectif atteignable.
Ce que j’entends est de partir sur une idée de jeu qui vous emmène vers une échéance proche, pour garder votre motivation intacte jour après jour, et terminer ce que vous avez commencé.

A chaque nouvelle production, armé de vos expériences, vos jeux vidéo prendront une nouvelle dimension.

Un conseil, n’allez pas trop vite et soyez patient.

Bon nombre de développeurs se sont cassés les dents en démarrant des projets, sans jamais aller au bout. Le temps a eu raison de leur motivation, liée principalement à des idées de trop grosses envergures. Ceci est valable autant pour le jeu vidéo que pour tout autre type de projet de développement informatique.

A ceux qui imaginent coder le nouveau FPS digne successeur de Call of Duty et autres, vous vous leurrez. Les gros studios ont des armées de développeurs, graphistes musiciens, vous ne jouez donc pas dans la même catégorie. Il va donc falloir revoir vos ambitions et être plus réaliste.

La 3D, le FPS ne sont pas le graal. Bon nombre d’indépendants ont réussi avec des idées simples au gameplay efficace.

Gros studios, petits studios, indépendants, il y a de la place pour tout le monde, en faire son métier n’est donc pas une ineptie.

Ambitieux et réaliste sont les maitres mots.

Enfin ne restez pas seul, il existe une multitude de communautés et je vous invite à y participer pour échanger, partager vos idées, vos solutions.